Il n’y a pas de « petite » claque…

Frapper, humilier, punie, crier sur son enfant, c’est le marquer pour longtemps

Cette campagne dénonce les violences éducatives ordinaires; Sur une musique désuète, qui montre que ce sont des pratiques d’un autre temps!

Quelques chiffres!

  • 85% des parents français disent pratiquer la violence éducative ordinaire (cris, gifles, fessées), toutes origines et tous niveaux socio-culturels confondus
  • 71,5% affirment donner « une petite gifle » dont plus de la moitié frapperaient leurs enfants avant l’âge de 2 ans
  • 44% des enfants maltraités ont moins de 6 ans
  • 53 pays (dont 23 pays européens)  ont déjà légiféré contre les violences éducatives ordinaires.

violence éducative

 

En France, une proposition de loi visant à bannir les punitions corporelles envers les enfants a été censurée il y a un an pour des raisons de forme par le Conseil constitutionnel!

 

Evidemment que  plus de 90 % des parents sont bienveillants, pensent bien faire en reproduisant ce qu’ils ont vécu et surtout ne savent pas comment faire autrement.

Ils manquent simplement d’option, d’information, d’autres pistes …

Enfant, nous intégrons que si les parents frappent, c’est que c’est utile, « pour notre bien »!

Rappelons nous que les enfants qui ne subissent aucune violence aujourd’hui feront des adultes apaisés demain!

Et que les parents font pour le mieux, ils ont besoin d’être soutenus, de trouver d’autres voies, des pistes différentes et à apprendre à faire autrement. Et ces autres façons d’éduquer existent!

Laissez  vos commentaires, ressentis ou réflexions sur vos expériences si vous en avez l’envie! … partagez! 

 Merci! à bientôt! 

Céline BARRAU Coach, Thérapeute de couple Animatrice Filliozat

 

deviensquitues-var.com

 

Laisser un commentaire