Le lien entre alimentation et comportements débordants de nos enfants

Une des causes de l’hyperactivité et des troubles de l’attention chez nos enfants : l’alimentation

Les colorants alimentaires

Ce n’est pas pour rien que l’Union Européen a exigé qu’apparaisse la mention suivante sur les produits contenant du E110, E104, E122, E129, E102, et E124 :

« Ces colorants peuvent avoir un effet nuisible sur l’activité et l’attention des enfants. »

colorant et additif

Dans une étude, Simon Moore (Université de Cardiff)  a interrogé 7.000 personnes nées en 1970. Parmi celles qui avaient été à l’origine d’au moins un délit violent, 69% consommaient très fréquemment (presque chaque jour) des sucreries lorsqu’elles avaient dix ans.

Bien sûr, l’interprétation reste délicate, et l’on ne peut à nouveau en tirer des relations de cause à effet. En revanche, selon Simon Moore, la consommation fréquente de sucreries favoriserait l’impulsivité, car elle correspond à une recherche de satisfactions immédiates.

Le sucre

Au centre d’enfants d’Oklahoma, on a réduit de 43% les crimes des jeunes délinquants en réglant simplement les problèmes de malbouffe!

Et puis, on est allé plus loin en étudiant les électroencéphalogrammes des prisonniers. Chez les prisonniers violents, on a trouvé 14 anomalies dans les électroencéphalogrammes.

Avec le changement de régime, ces anomalies sont passées au nombre de 2.

La consommation de sucre est toujours suivie d’une hypersécrétion d’insuline. Le taux de sucre dans le sang tombe si bas, que l’on est pris d’une sensation d’anxiété, de colère, de fatigue, et même de faiblesse intense, accompagnée … d’une envie impérative de sucre !

C’est le cycle infernal de l’addiction…

enfant hyperactif

 

Jayne Goldman (Université du Connecticut) a fait une expérience intéressante en 1986.

Elle donna une dose de sucre à des enfants, correspondant à un Coca-Cola et constata une chute des performances mentales 30 minutes après cette consommation, et qui atteignait son maximum une heure après l’ingestion.

Une expérience est actuellement menée aux Etats-Unis au Lycée Appleton où sont accueillis des élèves ayant des problèmes de comportement plus ou moins graves.

L’objectif est de ne pas instaurer une discipline spéciale, mais de réguler leur comportement par une alimentation bien étudiée, sans colorants ni conservateurs, ni ajouts chimiques, composés de céréales complètes, de fruits et légumes frais, sans fritures. Les plats sont réalisés sur place, sans conserves. Il n’y a pas de distributeurs de sodas : l’eau est servie à volonté.

Le directeur de l’établissent a remarqué d’important changements dans le comportement des élèves, qui s’est très largement amélioré. Il y a beaucoup moins d’agitation, plus de concentration en classe ; les élèves obtiennent de meilleurs résultats…pour un budget similaire aux autres écoles !

Le lait

Le lait contient du phosphate mais aussi du sucre et des caséines opioïdes. La consommation de lait est liée à l’agressivité et au manque d’attention.

En ce qui concerne l’apport en calcium, une poignée d’amandes en apporte autant qu’un verre de lait.

Le lait de soja est à éviter car il accélère la puberté chez les petites filles (de par la présence d’oestrogènes) et il démotive les garçons.

Le Gluten

Dans le cas d’une perméabilité de l’intestin, le gluten se fixe sur les récepteurs opioïdes du cerveau provoquant agressivité, tension, nervosité

Sa consommation a des impacts sur le cerveau et les consommateurs sensibles peuvent ressentir une grande fatigue allant jusqu’à la dépression ou une grande tristesse.


Quoi qu’il en soit c’est à chacun de tester, d’expérimenter.

Aucun régime alimentaire ne peut convenir à tout le monde, car nous sommes tous différents!

Toutes ces études suggèrent que l’alimentation peut avoir des conséquences sur les conduites agressives et il n’est donc pas superflu de regarder d’un peu plus près ce que l’industrie agro-alimentaire met dans nos assiettes et dans celles de nos enfants.

sucre agressivité

 

CONSEILS LECTURE :

« Un zeste de conscience dans la cuisine » d’Isabelle Filliozat.

« Additifs alimentaires danger! »de Corinne Gouget

Sources : L’Obs, Santé Nutrition, Papa Positive…

 

Laisser un commentaire